Fraud Blocker

Wolfgang Laib au Musée de l’Orangerie

0
Présentation

Wolfgang Laib. Une montagne que l’on ne saurait gravir. Pour Monet

au Musée de l'Orangerie jusqu'au 8 juillet 2024

Réserver maintenant

Découvrir le TOP des expos du moment

 
L'EXPOSITION :

L'exposition « Wolfgang Laib. Une montagne que l’on ne saurait gravir. Pour Monet » se tient au musée de l'Orangerie à Paris du 6 mars au 8 juillet 2024. Cette expo unique en son genre met en lumière l'œuvre de l'artiste allemand Wolfgang Laib, qui entretient un dialogue poétique avec les célèbres Nymphéas de Claude Monet.

 

Les Nymphéas vus par Wolfgang Laib ©2024 Musée de l'Orangerie

 

L'UNIVERS DE WOLFGANG LAIB

Né en 1950 en Allemagne, Wolfgang Laib est un artiste qui travaille principalement avec des matériaux naturels tels que le pollen, le lait, le riz et la cire d'abeilles, créant des œuvres qui évoquent la simplicité, la spiritualité et le lien intime entre l'homme et la nature. Son approche, souvent comparée à celle des pratiques du Land Art et de l'art minimaliste, se distingue par l'utilisation de formes géométriques simples telles que des carrés, des cônes et des alignements. Chaque œuvre de Laib est le résultat de gestes simples et économes qui reflètent une profonde méditation et un engagement envers l'environnement naturel.

Accès à la billetterie

 

DIALOGUE AVEC LES NYMPHÉAS DE MONET

L'exposition "Wolfgang Laib. Une montagne que l’on ne saurait gravir. Pour Monet" offre une expérience unique où les œuvres de Laib résonnent avec les Nymphéas de Monet, une série de peintures grand format représentant le jardin d'eau de l'artiste à Giverny. En créant spécifiquement pour cette exposition, Laib engage un dialogue avec l'œuvre de Monet, répondant non seulement à l'étendue horizontale des Nymphéas mais aussi à l'architecture elliptique du musée de l'Orangerie, conçue spécifiquement pour accueillir les œuvres de Monet.

Wolfgang Laib réalisant une sculpture Montagne composée de pollen. Le 5 mars 2024 © Sophie Crépy – musée de l’Orangerie

 

LES ŒUVRES MARQUANTES DE L'EXPOSITION

L'un des moments forts de l'exposition est la création éphémère d'un monticule de pollen par Wolfgang Laib, réalisée lors du vernissage. Cette œuvre, située temporairement parmi les Nymphéas, invite les visiteurs à une contemplation méditative, soulignant la fragilité et l'impermanence de l'existence. Bien que l'œuvre de pollen ait été retirée le même soir, elle laisse une impression durable qui enrichit la perception des peintures environnantes.

Wolfgang Laib réalisant son installation Champ de riz, le 4 mars 2024, à la façon d’un rituel sacré © Sophie Crépy – musée de l’Orangerie

Au sous-sol, l'exposition continue avec une installation grandiose intitulée "Champ de riz", composée de pyramides de riz et de stèles en granit recouvertes de cendres sacrées. Cette installation crée un contraste poignant entre la vie symbolisée par le pollen et la mort évoquée par les cendres, enrichissant le discours de l'artiste sur les cycles naturels et spirituels.

 

INTERACTIONS CULTURELLES ET SPIRITUELLES

Laib, influencé par ses séjours dans le sud-est de l'Inde et son admiration pour le jardin de pierres du temple zen Ryōan-ji à Kyōto, intègre des éléments de spiritualité hindouiste et de méditation zen dans son travail. Ces influences transparaissent clairement dans la manière dont il dispose ses matériaux, chaque œuvre se faisant l'écho d'une quête de sens et de transcendance qui interpelle profondément le spectateur.

Une Montagne sous vitrine de Wolfgang Laib faite de pollen de noisetier, située dans la salle attenante aux Nymphéas © Sophie Crépy – musée de l’Orangerie

POURQUOI VISITER "WOLFGANG LAIB. UNE MONTAGNE QUE L’ON NE SAURAIT GRAVIR. POUR MONET" AU MUSÉE DE L'ORANGERIE ?

Visiter cette exposition, c'est s'offrir une expérience esthétique et spirituelle unique où l'art contemporain rencontre le génie impressionniste de Monet. C'est également une opportunité de découvrir comment un artiste contemporain peut dialoguer avec l'histoire de l'art tout en proposant une réflexion profonde sur notre relation avec la nature et l'univers. La visite de cette exposition est une invitation à réfléchir sur la beauté, l'impermanence et notre place dans le monde naturel.

Au centre de l’installation Champ de riz, deux stèles triangulaires en granit recouvertes de cendres sacrées indiennes ont été placées © Sophie Crépy – musée de l’Orangerie

En somme, "Wolfgang Laib. Une montagne que l’on ne saurait gravir. Pour Monet" au musée de l'Orangerie n'est pas simplement une exposition, c'est une invitation à pénétrer un monde où l'art, la nature et la spiritualité se rencontrent. Les visiteurs sont conviés à explorer des installations qui transforment les matériaux naturels en puissantes expressions artistiques, tout en offrant une réflexion sur la fragilité et la beauté éphémère de l'environnement qui nous entoure. En visitant cette exposition, les amateurs d'art contemporain et les admirateurs de Monet découvriront des perspectives nouvelles et profondément inspirantes sur la manière dont l'art peut dialoguer avec et enrichir notre compréhension de l'œuvre d'un maître impressionniste. Ne manquez pas cette occasion unique de voir comment Wolfgang Laib retranscrit la magnificence de la nature et engage une conversation visuelle avec les Nymphéas de Monet, créant un pont entre le passé et le présent artistique.

 
Commissariat de l'exposition : Claire Bernardi, directrice du musée de l’Orangerie. Sophie Eloy, responsable de la documentation, de la bibliothèque, des archives et de la recherche au musée de l’Orangerie.
 
Y ALLER :

Adresse : Jardin des Tuileries, 75001 Paris

HORAIRES :
    • du lundi au dimanche (sauf le mardi, jour de fermeture) : de 9h à 18h
    • nocturne le vendredi jusqu'à 21h
TARIFS :
    • Tarif normal : 13,50 €

Cliquez ici pour réserver vos billets avec